Les valeurs officielles (valeurs fiscales) des biens immobiliers – comment vont-elles être réglées

Les valeurs officielles (valeurs fiscales) des biens immobiliers – comment vont-elles être réglées

 

 

 

Les valeurs officielles (valeurs fiscales) des biens immobiliers – comment vont-elles être réglées

Le ministère des finances est en train d’embaucher 111 experts en plus, qui vont être ajoutés aux 332 qui ont déjà commencé à élaborer le projet de la soumission des suggestions quant aux nouvelles valeurs officielles par mètre carré dans chaque région concernant des immeubles et des terrains situés partout dans le territoire grec. Le but est l’assimilation des valeurs oficielles (fiscales) avec les valeurs commerciales et la récuperation de l’argent pour les fonds publics.

En suite, les officiers des finances vont fixer les nouvelles valeurs officielles, qui seront ajustées à celles du marché de l’immobilier. Etant donné qu’en 2019 on a remarqué une hausse notable des prix des biens immobiliers, il y aura probablement même une hausse des valeurs officielles dans de nombreuses régions. En même temps, le système objective du règlement des valeurs va être étendu aux milliers d’autres régions, qui en ce moment se trouvent hors dudit système. Par conséquent, les nouveaux prix porteront aux charges fiscales plus lourds, comme en ce qui concerne la taxe foncière unifiée (ENFIA), ainsi qu’en ce qui concerne une série d’autres taxes foncières. Comme contrepoids, le gouvernement grec projette de procéder à une nouvelle réduction de l’ENFIA à 8%.

Il est prévu que les décisions définitives seront prises en mai. Quant à la taxe foncière unifiée (ENFIA) de l’année 2020, celle-ci sera calculée par rapport aux nouvelles valeurs fiscales.

Selon la décision du ministre des finances :

– Les données comparatives que les experts tiendront en compte doivent être suffisantes, représenter dans toute la mesure possible la couverture géographique de la région sous-évaluation, approcher les caractéristiques du bien immobilier de référence et concerner une période de 12 derniers mois. La recherche sur place dans la région assignée est considérée comme obligatoire, tandis que celle des régions comparatives utilisées pour l’estimation est considérée utile, or pas obligatoire.

– Il faut que les experts appliquent comme méthode principale, une méthode comparative basée sur les transactions déjà effectuées ou sur les prix demandés pour d’autres biens immobiliers avec des caractéristiques similaires à celles du bien indicatif de référence, en faisant néanmoins les ajustements appropriés.

– La tâche des experts doit être accomplie au plus tard jusqu’au 10 avril 2020.

 

Source: Le journal NAFTEMPORIKI”, édition en ligne.